Humanitaire et action sociale, même combat.

De l’action sociale et du développement humain, nous avons en commun de nous intéresser à autrui en difficulté.

 

Face à la condition de certains humains, nous sommes révoltés et désireux d’agir,  interpellés par la souffrance de l’autre selon un double mouvement de compassion et de responsabilité. La question humanitaire et sociale est peut-être avant tout une question philosophique, tout en ne se limitant pas à la seule dimension de la générosité.

 

Plusieurs phénomènes à l’origine des métamorphoses du monde contemporain ont des répercussions sur la vocation humanitaire et sociale, son positionnement, et ses modes opératoires. La question n’est plus celle du sens de nos actions, mais plutôt celle de comment atteindre notre prochain, et de comment nous pouvons agir.

 

Voici quelques-unes des dynamiques de changement du terrain de l’action humanitaire, de l’action sociale et du développement humain :

 

Si l’urgence, les guerres, les catastrophes naturelles continuent de caractériser l’action humanitaire, il existe, ou pourrait exister, davantage de passerelles entre action humanitaire et action sociale dans un monde bouleversé par les inégalités sociales, dont on sait qu’elles s’accompagnent toujours d’inégalités d’accès aux soins de santé.

 

  • les inégalités de santé vont de pair avec les inégalités sociales,
  • les sociétés les plus égalitaires sont celles dont l’espérance de vie est la plus élevée et celles où les inégalités de santé sont les plus faibles,
  • les populations ayant les meilleures conditions de vie sont celles qui connaissent les meilleurs états de santé.

 

Ainsi, la mission humanitaire relève de plus en plus d’une action sociale dans un contexte mondial où la crise économique et financière a jeté des millions de familles européennes et des pays émergents dans la précarité, contribuant à réduire le clivage Nord Sud, en faveur d’un clivage riches-pauvres, où qu’ils se trouvent.

 

L’action humanitaire et l’action sociale pourraient être rapprochées autour de leur objectif commun : celui de mettre la personne et l’humain au cœur des activités des sociétés. 

 

L’action sociale se confirmerait comme le prolongement de l’action humanitaire, une étape vers le développement humain, une étape d’insertion durable, aboutissant à fondre parmi nous, au sens de les intégrer, les personnes soutenues.

Les principes et objectifs

 

Oxygène International est né de la volonté de quelques uns de s'investir auprès de personnes qui, au delà de leur volonté, se heurtent à des difficultés de tous ordres.

Il est des situations dont on ne sait par quels bouts les prendre pour avancer. Qu'il s'agisse des besoins vitaux comme manger, dormir à l'abri, se soigner ou de besoins légitimes comme travailler, s'éduquer, produire et même de besoins indispensables comme se cultiver, s'épanouir, se divertir, dans plusieurs régions du monde ce n'est pas possible.

 

Oxygène International propose d'accompagner ces peuples du monde qui montrent à chaque instant que leur combat difficile exige d'eux ce que nous ne pouvons même pas imaginer, de volonté et de pugnacité.

 

Notre jeune organisation propose des actions transversales et intercontinentales d'échanges de compétences et de savoir-faire par sa bourse internationale des formateurs bénévoles et des financements participatifs de projets économiques locaux portés par des villages, des quartiers ou des individus.    

Chaque programme est porté par un coordonateur responsable. Il initiera les actions spécifiques et pourra intégrer les actions transversales. Chaque équipe liée à un programme doit comprendre des résidents locaux actifs sur le terrain.

 

Chaque programme proposera un évènement culturel et/ou sportif en support médiatique de ses actions.

C'est une manière d'impliquer les autorités, les acteurs économiques, culturels et sportifs ainsi que les populations dans ces actions solidaires.